Blog

k is the new l, yo

ls est une des commandes shell les plus utilisées, pourtant depuis les années 70 elle a très peu changé. Bien sûr, il y a de nombreuses options, citons ls -a pour afficher les fichiers cachés, ls -l pour afficher plus d’informations, ls --color pour afficher deux couleurs, une pour les fichiers et une pour les répertoires, ou encore ls -rtl pour trier le contenu par date et afficher le plus récent en dernier.

ls est donc une commande utile et pratique mais elle n’est pas folichonne. D’où la naissance de k qui a pour but de remplacer ls avec quelques killer features. Il ne s’agit pas d’une surcouche de ls mais d’une commande complète, s’appuyant directement sur stat par exemple. À ce jour, les nouvelles fonctionnalités sont les suivantes :

  • intégration de git status sur un dépôt entier : rouge si le dépôt est “sale”, vert sinon ;
  • intégration de git status à l’intérieur d’un dépôt : différenciation des fichiers modifiés, non ajoutés ou ignorés ;
  • dégradé de couleur pour la taille des fichiers : du vert pour les petits fichiers au rouge pour les gros ;
  • dégradé de couleur pour la date de modification : plus la date est affichée en clair et plus le fichier est récent.

Voici un comparatif des deux rendus, version ls et version k :


k est disponible uniquement pour zsh. Pour l’installer, il suffit de cloner le dépôt git et d’ajouter source ~/path/k/k.sh dans son ~/.zshrc. k est encore jeune mais il gagnerait à être connu, il manque quelques fonctions de base comme mettre un répertoire en paramètre ou ne pas afficher les fichiers cachés. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller voir la page GitHub.

Comme dit leur slogan : «k is the new l, yo».

comments powered by Disqus

Contact

Code-Troopers

MAME
Cité de la création et du numérique
49 boulevard Preuilly
37000 Tours - Fr

[email protected]

07 82 28 72 16

Suivez nos actualités